Le SIDA, aperçu global

Statistiques mondiales

En 2014…

  • on comptait environ 36,9 millions de personnes vivant avec le VIH, dont 2,6 millions d’enfants ;
  • il y eut environ 2 millions de nouvelles infections au VIH, parmi lesquelles 220.000 chez les enfants. La plupart de ces enfants vivent en Afrique sub-saharienne et ont été infectés par leurs mères séropositives pendant la grossesse, l’accouchement ou l’allaitement ;
  • environ 1,2 million de personnes sont décédées d’une maladie liée au VIH ;
  • environ 150 millions d’enfants et d’adultes de 129 pays à faible revenu et revenu intermédiaire ont reçu des services de dépistage du VIH. On estime qu’actuellement seulement 53% des personnes vivant avec le VIH connaissent leur statut ;
  • 40 % des personnes vivant avec le SIDA prenaient le traitement antirétroviral ;
  • 73% des femmes enceintes qui étaient séropositives reçurent le traitement permettant d’empêcher la transmission du virus à leurs bébés ;
  • 32% des enfants ont reçu le traitement dont ils avaient besoin, contre 41% des adultes, ce qui montre qu’il existe encore un fossé entre adultes et enfants séropositifs du point de vue de la prise en charge.
  • En Mars 2015, 15 millions de personnes vivant avec le VIH recevaient un traitement antirétroviral (dont 823 000 enfants) – soit 41% de ceux qui en avaient besoin. 13,5 millions de ces personnes étaient issues de pays à revenu faible et intermédiaire ;
  • Entre 2000 et 2015, les nouvelles infections au VIH ont baissé de 35%, les décès liés au SIDA ont chuté de 24% avec quelques 7,8 millions de vies sauvées, grâce aux efforts internationaux qui ont permis d’atteindre les objectifs relatifs au combat contre le VIH contenus dans les Objectifs du Millénaire pour le développement.
  • A ce jour, le VIH a fait plus de 34 millions de morts ;
  • L’extension du traitement antirétroviral à toutes les personnes vivant avec le VIH et le développement de politiques de prévention peuvent aider à éviter 21 millions de décès liés au SIDA et 28 millions de nouvelles infections d’ici à 2030. Actuellement, l’OMS travaille sur une nouvelle stratégie pour une riposte mondiale du secteur de la santé au VIH de 2016 à 2021.

Quelques chiffres en Inde

Avec l’Afrique et le Pérou, l’Inde fait partie des régions les plus touchées par le virus du SIDA : avec 2,1 millions de personnes contaminées, l’Inde est le troisième pays le plus infecté du monde. 

Il serait facile de sous-estimer le défi du VIH/SIDA en Inde. L’Inde a une importante population et densité de population très forte, un faible niveau d’alphabétisation et, par conséquent, un faible niveau de sensibilisation, si bien que le VIH/SIDA est l’un des problèmes les plus difficiles de santé publique jamais connus par le pays.
En 15 ans, l’Inde a subi une forte augmentation du nombre estimé de cas d’infection au VIH. Ils étaient quelques milliers au début des années 1990. En 2003, selon UNAIDS (programme des Nations Unies sur le VIH / SIDA)  près de 4,6 millions de personnes étaient infectées par le VIH/SIDA. Les militants indiquaient que chaque minute vingt-trois personnes étaient infectées par le virus. En 2006, le gouvernement indien a donné un chiffre officiel de 5,6 millions de personnes infectées. En 2007 sans le soutien de recherches fiables, les chiffres ont été abaissés à 2,3 millions de personnes infectées. Il est important de se rappeler que les statistiques prennent en considération la population âgée entre 15 et 49 ans et ce dans un pays où plus de 30% de la population a moins de 18 ans ! En 2009, le guide touristique Lonely Planet parlait d’environ 20 millions de personnes vivant avec le VIH en Inde. Les ONG locales avançaient, elles, le chiffre de 15 millions de personnes atteintes.

sida apercu globalIl va sans dire que toutes les estimations sont à relativiser. La nature même du VIH conduit au fait qu’un très grand nombre de personnes sont infectée et contagieuses sans le savoir et sans manifester aucun symptôme pendant de nombreuses années. L’infamie liée à la séropositivité conduit en outre beaucoup de personnes à cacher le plus longtemps possible leur maladie. Pour ces raisons, les statistiques impliquent une large part de projection et leur exactitude est toute relative. Les chiffres pourraient être à revoir largement à la hausse. Ce qui est sûr, c’est qu’avec une population de plus d’un milliard, les épidémies du VIH en Inde ont un impact majeur dans la propagation du VIH en Asie, dans le Pacifique et dans le monde.

Obtenir des données sur le nombre d’enfants rendus orphelins par le SIDA n’est pas plus aisé. On pense que la proportion d’enfants en Inde rendus orphelins par le SIDA est beaucoup plus faible que dans l’Afrique sub-saharienne, mais à cause de l’énorme population indienne, le nombre réel d’enfants déjà orphelins par le SIDA est très élevé. En 2001, le nombre d’enfants orphelins était déjà estimé à 1,2 millions.
Le virus est transmis par rapports sexuels dans 85 % des cas, de la mère à l’enfant dans 4 % des cas, par transfusions sanguines dans 2% cas et par échanges de seringues dans 2% des cas. Chaque année, environ 21 000 enfants sont infectés par leurs mères.